Aller au contenu principal
Édito

Rencontre avec Delphine Bürkli, maire du 9ème arrondissement de Paris

“Face à une crise de sens, Paris doit marquer sa différenciation”

Le 11 septembre dernier, les membres du Comité Haussmann Paris se sont réunis autour de Delphine Bürkli, à la suite de sa réélection en tant que Maire du 9ème arrondissement. Les membres ont pu faire un point de rentrée sur les grands enjeux du quartier, et plus largement sur les défis qui attendent la capitale pour cette nouvelle mandature. Accompagnée de Sébastien Dulermo, son premier adjoint, et de Lorraine Gay, adjointe en charge de l’innovation et de la Smart City, Delphine Bürkli a présenté ses ambitions et évoqué la place du commerce et de la culture dans un contexte difficile aux multiples aspects. Un échange pragmatique et sans détours.

 

Alexandre Liot, Président du Comité Haussmann Paris, a rappelé le contexte inquiétant dans lequel évolue l’ensemble des membres du Comité, et plus largement tous les professionnels du tourisme, du commerce et de la culture : la crise du COVID-19 mène à une absence durable de touristes, cumulée à une consommation en berne de la part des clients français. Cette crise sanitaire s’ajoute à 18 derniers mois difficiles, ponctués de manifestations et de grèves qui ont fragilisé la fréquentation et l’activité des magasins et des établissements culturels, hôteliers et de restauration. De nombreux acteurs revoient d’ailleurs leur plan de développement et se posent la question de pérenniser ou non leur présence à Paris. 

 

Face à cet état des lieux, Delphine Bürkli avance deux principes : la résilience et l’action collective. L’enjeu primordial réside dans la relance économique et sociale, afin que la ville, ses maires, élus et conseillers déploient une véritable stratégie touristique et économique, co-construite en bonne intelligence avec le gouvernement et les acteurs privés, et plaçant la question de l’emploi au coeur de ses priorités. Sans action coordonnée, il ne sera pas possible de faire face à la crise, alors que d’autres capitales sont déjà dans la réponse par l’action et entament de vrais plans de transformation à leur échelle. Poumon économique et centre névralgique de la capitale, le 9ème arrondissement doit jouer un rôle-clé dans cette relance et se réinventer : c’est avec une vision commune, partagée et portée par tous que Paris retrouvera sa splendeur et son dynamisme, renouera avec la croissance de ses entreprises et retrouvera sa place de choix dans le coeur des habitants, des travailleurs et des touristes. 

 

Des questions de “vie quotidienne” du quartier ont également été abordées lors de cette rencontre, que ce soit en termes de propreté, d’aménagement, d’accessibilité ou encore de sécurité. Paris fait face à un défaut d’attractivité, et sur ce point le consensus est commun : il faut faire preuve de pragmatisme et participer à requalifier la capitale en la rendant plus agréable, plus douce et plus sûre, clé indispensable de retour de la clientèle francilienne dans un premier temps, puis de la clientèle internationale dès que la situation sanitaire le permettra. Dans le commerce comme dans la culture, de nouvelles attentes en matière de consommation émergent et il est indispensable de réussir le virage de la transformation que cette crise nous impose.

 

La conclusion de cet échange constructif vient de Delphine Bürkli : “Face à une crise de sens, Paris doit marquer sa différenciation” : dans une année exceptionnelle aux contours encore incertains, acteurs publics et privés doivent avancer ensemble pour dessiner le Paris d’aujourd’hui et de demain. Rendez-vous est pris avec le Comité Haussmann Paris pour un premier bilan de cette nouvelle mandature dans six mois.


 

Lire aussi
Mentions légales

Texte des mentions légales